UHTE

Les diplômes accessibles en contrat d’apprentissage

Avoir un contrat d’apprentissage et faire une formation CFA à Essonne permet à un jeune de 16 à 25 ans de jouir plus tard de diverses possibilités. C’est une opportunité qui ouvre diverses formations dans des domaines très variés. Ce type de contrat inclut une formation d’ordre générale, théorique et pratique. Une partie de l’apprentissage est alors faite en classe dans un établissement de formation CFA et une partie est réalisée dans une entreprise. Le but est d’acquérir un diplôme ou une qualification professionnelle après alternation des cours pratiques et théoriques. A vocation diplômante, le contrat d’apprentissage aide son titulaire à avoir une qualification pour travailler dans des secteurs d’activités variés.

Les raisons d’une formation en apprentissage 

L’atout principal d’une formation CFA dans l’Essonne est d’avoir la possibilité d’alterner travail et études. L’apprenti gagne donc des connaissances et des expériences dans l’univers professionnel mais aussi une paie qui lui assure ses besoins.L’apprenti bénéficie en effet, selon la règlementation d’un statut de salarié. L’apprentissage lui permet de se familiariser aux métiers d’une entreprise et entre-temps il peut mettre tout de suite en pratique toutes les connaissances théoriques qu’il a acquises.

Cette réelle expérience professionnelle représente un véritable tremplin facilitant l’intégration des apprentis dans le monde de l’entreprise.

Comment devenir éligible à un contrat d’apprentissage ?

L’intégration dans un établissement de formation CFA n’est pas donnée à tout le monde. Il faut répondre à certains critères et convenir à des conditions particulières pour postuler en tant que candidats au contrat d’apprentissage. Le candidat doit par exemple être âgé de 16 à 25 ans. S’il a encore 15 ans au moment de la demande, il peut accéder à la formation sur dérogation. Toutefois, il doit avoir terminé ses années de collège.

Pour les travailleurs handicapés, ils peuvent encore candidatés jusqu’à l’âge de 30 ans. Cela est seulement valable dans certains cas de reprise ou de création d’entreprise. Si le contrat suit un précédent contrat d’apprentissage et permettra d’obtenir un diplôme supérieur, il peut aussi faire une demande d’inscription à la formation CFA même au-delà de l’âge limite.

Depuis janvier 2017, 9 régions ont aussi permis aux candidats qui ont entre 25 et 30 ans d’avoir un contrat d’apprentissage. C’est encore à titre expérimental.

Les organismes de formation qui préparent les diplômes en contrat d’apprentissage

Habituellement, c’est un Centre de Formation des Apprentis ou CFA qui donne la formation générale, théorique et pratique du contrat d’apprentissage. Il est aussi possible de suivre les cours dans une SA ou une Section d’Apprentissage. Il s’agit d’une section d’enseignement attachée dans un  établissement  de formation conventionnée avec un CFA dans l’Essonne. La formation des apprentis se fait par délégation.

Dans certains cas, la formation se passe dans une UFA ou Unité de Formation par l’Apprentissage. Cette section est ouverte de manière ponctuelle sur un cycle de formation pour satisfaire un besoin précis de qualification suite à une demande faite par une entreprise ou un groupe d’entreprise.

Est-il possible de préparer une formation dans n’importe quel type d’entreprise ?

Quel que soit le domaine d’activité et le secteur, tous les employeurs du secteur privé peuvent recevoir un apprenti en formation CFA dans l’Essonne. Il en est de même pour toutes les personnes morales de droit public à condition que le personnel ne relève pas du droit privé.

Il y a cependant des conditions que ces employeurs doivent aussi répondre. Ils doivent avoir à leur disposition la possibilité de léguer à l’apprenti et à son maitre d’apprentissage des moyens techniques et pédagogiques indispensables pour réussir la formation. Des responsables pourraient vérifier ces moyens et accepter ou annuler l’intégration de l’apprenti dans l’entreprise.

Les diplômes à préparer en contrat d’apprentissage

Tous les diplômes qui sont enregistrés dans le Répertoire National de Certification Professionnelle ou RNCP sont accessibles après une formation en apprentissage. Ce sont :

  • le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) et le Brevet d’études professionnelles (BEP) pour le Titre RNCP niveau V (équivalent des classes de 3e, 2nde et 1ère) ;
  • le Bac Professionnel, le Brevet  Professionnel, les Mentions Complémentaires et le Brevet des Arts et Métiers pour le Titre RNCP niveau IV (équivalent de la classe de Terminale) ;
  • le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) et le Diplôme Universitaire Technologique (DUT) pour le Titre RNCP III (équivalent d’un bacc + 2) ;
  • la Licence professionnelle et les Diplômes d’études supérieures (type DECF, DESCF) pour le Titre RNCP II (équivalent d’un bacc + 3 à un bac +5) ;
  • le Diplôme d’ingénieur, le Master spécialisé et une Mention complémentaire (MC) (pour le Titre rncp I (équivalent d’un diplôme d’ingénieur ou d’un Master).

De l’enseignement secondaire aux études universitaires, les apprentis peuvent bénéficier de diplômes à tous les niveaux d’études et pour des secteurs variés.

Les issues possibles après l’obtention du diplôme ou titre professionnel

Le salarié apprenti a diverses possibilités qui s’ouvrent à lui une fois qu’il devienne titulaire d’un diplôme ou titre préparé. Il peut poursuivre son contrat de travail. Cependant, celui-ci est généralement un CDD qui prend fin avec la formation. Il est aussi possible d’obtenir un contrat d’apprentissage en CDI mais c’est rare. Dans le cas où le salarié apprenti trouve mieux ou souhaite encore poursuivre ses formations CFA dans l’Essonne, il a le plein droit de demander une résiliation de contrat. Il est tout de même contraint d’aviser son employeur deux mois à l’avance avec une lettre de démission écrite.

Dans le cas où le candidat a encore envie de poursuivre ses formations, il n’a qu’à faire une nouvelle demande d’intégration auprès d’un organisme de formation CFA. Jusqu’à l’âge de 30 ans, il a toujours toutes ses chances de reprendre son apprentissage en vue de préparer de nouveaux diplômes.

Est-il possible d’échouer à une formation CFA diplômante ?

Le cas de redoublement n’est pas nouveau, cela peut vraiment arriver. L’apprenti ne bénéficie cependant que d’une année supplémentaire pour redoubler. C’est l’article L6222-11 du code du travail qui relate cette possibilité. Si l’employeur est d’accord, il peut refaire son année d’apprentissage dans la même entreprise. Il se peut aussi qu’il change d’employeur. Même en cas de redoublement, l’article D622-26 du Code du Travail lui permet toujours de bénéficier du même droit à la rémunération qu’un passant.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide